Mahomet et manipulation

Nous sommes au 21e siècle, pourtant la religion reste un moyen de contrôler le cerveau de millions de gens. Au début du mois, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans le monde musulman contre la publications de carictaures du prophète Mahomet. Un mois plus tard, il y a encore des gens pour exploiter cette affaire.

Revenons à l’origine du problème. Un journal danois, Jyllands-Posten, a imprimé douze caricatures du prophète musulman Mahomet dans son édition datée du 30 septembre 2005. Immédiatement, certains musulmans danois ont demandé au Premier ministre de condamner le journal et ont lancé des actions contre le quotidien. Anders Fogh Rasmussen a rejeté les demandes, stipulant que « la liberté de parole danoise n’autorise pas le gouvernement à contrôler ce que les journaux impriment ». Puisque qu’ils n’avaient pas réussi à obtenir gain de cause au Danemark – nul n’est prophète dans son pays -, à la mi décembre 2005 une délégation de différentes assocations musulmanes danoises a organisé un voyage au Moyen-Orient. Le 4 février, le tabloid danois Ekstra Bladet a publié un document de 43 pages que la délégation aurait probablement utilisé pour impliquer le monde arabe dans une révolte contre les caricatures de Mahomet. Ce document contient de nombreux dessins au goût douteux caricaturant Mahomet en porc, Mahomet sodomisé par un chien et Mahomet en pédophile. Ces caricatures ont été désignées comme créées dans le seul but de mettre de l’huile sur le feu, c’est probablement pourquoi une soudaine vague d’indignation s’est emparée de nombreux musulmans trois mois après la parution des dessins originaux. C’est la première manipulation.

Ensuite, l’affaire des caricatures a été utilisé par chacun pour promouvoir son combat. Le gouvernement des États-Unis d’Amérique a accusé la Syrie et l’Iran, les pays de « l’axe du mal », d’organiser les manifestations. Bush a trouvé qu’il s’agissait d’une bonne aubaine pour convaincre d’autre pays de se battre avec lui contre l’Iran, qui est un danger pour la domination américaine au Moyen-Orient. Le journal Hamshari – dont le nom commence ironiquement par le mot anglais « ham », soit « jambon » -, propriété du conseil municipal de Téhéran, a déclaré qu’il allait publier des caricatures pour ridiculiser l’holocauste, emboîtant le pas de la négation de l’holocauste par le gouvernement iranien. Dans d’autres pays, cette affaire a été également utilisée pour promouvoir le négationisme: ainsi, des inscriptions « God bless Hitler » (en français, « Hitler soit loué ») sur des pancartes de manifestations à Islamabad (source : N-TV.de). Quel est le lien entre Mahomet et la réalité historique de l’holocauste? D’un autre côté, Israël a profité de la violence pour diaboliser le Hamas, récemment élu au gouvernement palestinien. Globalement, la majorité des manifestations a été orchestrée par les islamistes. Ils essaient de répendre la haine contre l’Europe et l’Amérique dans les pays musulmans pour recruter des kamikazes candidats au Jihad.

Heureusement, tous les musulmans ne pensent pas de la même façon. Soheib Bencheikh, l’ex-grand mufti de Marseille, a déclaré à la mi-février à Radio-Canada qu’il était fortement d’accord avec la publication de caricatures du prophète. Il a expliqué que la liberté de la presse était vraiment importante pour luin et qu’«On ne peut pas convoquer de force les gens à adhérer à notre vérité, qui n’est véridique qu’à nos yeux. L’islam ne peut exister s’il n’y a pas de consciences librement engagées».

Muhammad and manipulation

We are in the 21st century, and religion is still a way of controlling brain of millions people. At the beginning of the month, a lot of demonstrations raised all over the Muslim world against the publishing of a series of cartoons of the prophet Muhammad. A month later, we still see people exploiting this affair.

Let’s talk about the beginning of the issue. A major Danish newspaper, Jyllands-Posten, printed 12 drawings of the Muslim prophet Muhammad in its 30 September 2005 issue. Immediately, some Danish Muslims demanded that the Prime Minister denounce the newspaper, and raised some actions against it. Anders Fogh Rasmussen rejected this demand, stating that ‘Danish freedom of speech does not allow the government to control what newspapers print’. Since they didn’t achieve to win in their demands in Denmark – ‘a prophet is not without honour save in his own country’ – in mid-December 2005 a delegation from several Danish Muslim organizations went on a tour in Middle-East. On February 4, the Danish tabloid Ekstra Bladet has published a 43-page document allegedly used by the delegation in their international tour meant to involve the Arab world in a backlash against the ‘Muhammad Cartoons’. The document contains several extra cartoons showing Muhammad as a pig, Muhammad sodomized by a dog and Muhammad as a pedophile. These cartoons have been said to be fabrications intended to heat up the issue, and that’s probably why a sudden surge of indignation among many Muslims occurred three months after the original publication of the cartoons. That was the first manipulation.

Then, the affair of the cartoons was used by everyone to promote their fights. United States government accused Syria and Iran, the countries in the ‘axis of evil’, of organizing the demonstrations. Bush found that it was a great opportunity to convince other countries to fight with him against Iran, which is a danger for US domination in Middle-East. The newspaper Hamshari – whose name starts funnily with ‘ham’ – owned by the Tehran city council, says that he will publish cartoons which will lampoon the Holocaust, following denials by the Iranian government that the Holocaust even happened. In some other countries, the affair was used as well to promote negationism such as the signs ‘God bless Hitler’ on a placard of some Islamabad demonstration (source: Germany’s N-TV.de). What is the link between Muhammad and a historical fact such as Holocaust? On the other side, Israel profited of the violence to demonize Hamas, recently elected at Palestine’s government. Overall, the biggest manipulation was orchestrated by Islamists. They tried to spread the hate against Europe and America in Muslim countries and to recruit some kamikazes for the Jihad.

Hopefully, all Muslims are not thinking the same. Soheib Bencheikh, the former Grand Mufti of Marseille, said in Mid-February on Radio-Canada that he was strongly for the publishing of the Muhammad caricatures. He told that freedom of press was very important for him and ‘You can not force people to believe in our truth, which is only true to our eyes. Islam can’t exist if consciences don’t join freely’ (*).

(*) Original in French: ‘On ne peut pas convoquer de force les gens à adhérer à notre vérité, qui n’est véridique qu’à nos yeux. L’islam ne peut exister s’il n’y a pas de consciences librement engagées’

États-Unis du tiers monde

Éruptions volcaniques, séismes, ouragans et raz-de-marée occasionnent souvent un désastre. Toutefois, l’ouragan Katrina fut vraiment spécial. Tout s’est déroulé comme si les États-Unis d’Amérique étaient un pays sous-développé. Retour sur cette catastrophe.

Selon le plan d’évacuation de la Louisiane, les habitants ont dû trouver leur propore moyen d’évacuer la ville, même si l’on savait que de nombreux Néo-orléanais n’avaient pas d’automobile. On dit aussi que de nombreux résidents, ayant survécu à des ouragans précédents, n’ont pas anticipé la catastrophe imminente et ont choisi d’affronter la tempête. Même en sachant cela, un rescencement de l’an 2000 a révélé que 27% des foyers de La Nouvelle-Orléans, environ 120 000 personnes, n’avaient pas de moyen de locomotion personnel. De plus, le taux de pauvreté de La Nouvelle-Orléans, à 38%, est des plus haut taux des États-Unis d’Amérique. Ces facteurs ont probablement fait que les gens n’étaient pas capable d’évacuer de leur propre chef. Par conséquent la majorité de ceux qui avaient été abandonnés dans la ville furent les pauvres, les personnes âgées et les malades. C’est une honte que le gouvernement états-unien n’ait pas organisé une évacuation avec l’armée ou la sécurité civile ! L’évacuation a été laissée aux habitants, comme s’ils prenaient part au programme de télé-réalité Koh-Lanta. Si vous êtes riche et en bonne santé, vous serez sauf ; sinon, l’Amérique ne s’occupera pas de vous, vous devrez mourir !

Le 28 août, alors que l’ouragan Katrina se transformait en une tempête de niveau 5 qui arrivait sur la côte, certains “refuges de dernière minute” ont été établis pour les citoyens qui ne pouvaient pas quitter la ville, incluant l’impressionant et désormais célèbre Superdome. Le 1er septembre, on dénombrait 60 000 personnes qui avaient rejoint le Superdome et y demeuraient dans les conditions particulièrement difficiles. L’air conditionné, l’électricité et l’eau courante ne marchaient plus, provoquant des conditions de vie difficile et des problèmes sanitaires. On y a reporté des meurtres, des bagarres, des vols. Le Superdome n’a été évacué que le 6 septembre.

Toutefois, l’anarchie totale n’était pas dans le Superdome, c’était pire dehors ! Rapidement après que l’ouragan soit parti le 30 août, des habitants de La Nouvelle-Orléans qui étaient restés dans la ville, incluant des officiers de police, ont commencé à dévaliser les magasins : médicaments, nourriture, choses pratiques, habits, bijoux etc. Plusieurs coups de feu ont été échangés entre la police et les Néo-orléanais. Des milliers de gardes nationaux et des troupes fédérales ont été mobilisées et envoyées en Louisiane. Quand j’ai vu dans les informations des gardes nationaux, des réfugiés, des hommes en arme, la misère, les voleurs, j’ai pensé que cela ressemblait à l’Irak. En fait, quand l’ouragan était en Louisiane et dans le Mississipi, la plupart des gardes nationaux de ces états étaient précisement en Irak. La Louisiane ressemblait à la fois à l’Amérique occidentale à l’époque des cowboys et un pays du tiers monde, mais… c’était les États-Unis d’Amérique, un pays moderne du 21ème siècle.

Dans tous les États-Unis d’Amérique, les gens ont été surpris par la puissance de Katrina. En parallèle, les États-Unis d’Amérique se sont attirées des citiques du monde entier pour n’avoir pas adopté le plus grand accord international sur la réduction des gaz à effet de serre, le protocole de Kyoto, qui a été accepté par presque tous les autres pays. Pourquoi oublier qu’un lien pourrait exister entre la pollution et une tempête de catégorie 5 ? Les États-Unis d’Amérique seuls sont responsables de 36,1% des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 1990, ce qui en fait le plus gros pollueur mondial. Les émisssions en Amérique ont continué de croître et elles sont actuellement 11% supérieure par rapport à 1990. Tous les chercheurs en problèmes environementaux décrivent que le réchauffement climatique est le résultat du renforcement de l’effet de serre causé principalement par l’augmentation du dioxide de carbone et autres gaz à effet de serre par cause de l’activité humaine. Ce réchauffement climatique provoque un changement de modèles de climat, par exemple, cela augmente la force des ouragans. Le peuple états-unien devrait penser à cela.

Tous les événements ont eu l’air de se dérouler sans aucun contrôle du gouvernement américain et de l’administration. Mais tout ce que Bush a fait était complètement hors de propos. Bush a dit que nous devions prier Dieu pour aider les victimes. Les États-Unis d’Amérique ont rechigné pendant plusieurs jours à accepter les dons et l’aide des pays étrangers autres que le Canada et le Royaume-Uni, alors même que la France et la Russie étaient parmi les premières nations à offrir de l’aide. Toutefois, cette politique a été annulée, et quand les informations sur les dégâts sont devenus plus graves, les États-Unis d’Amérique ont lentement commencé à accepter l’aide étrangère… une semaine après la catastrophe. Quand l’armée et les secours ont repris le contrôle de La Nouvelle-Orléans, Bush a posé des restrictions sur l’activité des médias pour cacher aux citoyens sont échec dans la gestion de la crise.

Par conséquent, avec Katrina nous avons vu un vrai grand désastre mais aussi un aspect de la société états-unienne et la manière dont l’administration Bush gouverne son pays. Je ne pourrais pas terminer cet article sans exprimer mes sincères condoléances aux 1080 victimes et leurs familles. J’espère que que l’ex-ville française de La Nouvelle-Orléans sera reconstruite rapidement et que nous aurons bientôt un joyeux mardi gras comme autrefois !

United states of the third world

Volcanic eruptions, earthquakes, hurricanes or tsunamis make often a disaster. However, hurricane Katrina was very special. Everything happened as if USA was an underdeveloped country. Flash-back on this catastrophe.

According to the Louisiana evacuation plan, evacuation was mainly left up to individual citizens to find their own way out of the city, even if it was known that many residents of New Orleans lacked cars. It is also believed that many citizens, having survived previous hurricanes, did not anticipate the impending catastrophe and chose to ride out the storm. Even so, a 2000 census revealed that 27% of New Orleans households, amounting to approximately 120,000 people, were without privately-owned transportation. Additionally, at 38%, New Orleans has one of the highest poverty rates in the United States. These factors may have prevented many people from being able to evacuate on their own. Consequentially most of those stranded in the city are the poor, the elderly, and the sick. It’s a shame that US government hasn’t organized an evacuation, with military or firefighting forces! Evacuation was left up to citizens, like in ‘Survivor’ reality show. If you are rich and with a good health, you will be safe; else, America doesn’t really matter of you, you have to die!

On August 28, as Hurricane Katrina grew into a category 5 storm that had yet to make landfall, some “refuges of last resort” were established for citizens who could not leave the city, including the massive and now-famous Louisiana Superdome. On September 1, it was counted that as many as 60,000 people had gathered at the Superdome for evacuation, having remained there in increasingly difficult circumstances. Air conditioning, electricity, and running water all failed, making for very unsanitary and uncomfortable conditions. In the Superdome have been widespread reports of murders, beatings, robberies etc. The Superdome was only completely evacuated by September 6.

But, the complete anarchy wasn’t in the Superdome, it was worse outside! Shortly after the hurricane ended on August 30, some residents of New Orleans who remained in the city, including police officers, began looting stores : drug, food, convenience, clothing, jewelry stores etc. Several shootings occured between police and New Orleans residents. Thousands of national guard and federal troops were mobilized and sent to Louisiana. When I saw this on the news, national guards, refugees, gunmen, misery, looters, I found that is was looking like Iraq. In fact, when the hurricane was on Louisiana and Mississipi, most of national guards of those states were precisely in Iraq. Louisiana was looking both like Western America in cowboys times and a third world country, but… it was in USA, a modern country in the 21st century.

All over the USA, people were surprised by the power of Katrina. In the same time, the USA were drowning worldwide criticism for failing to adopt the greatest international agreement for the reduction of some greenhouse gases, the Kyoto Protocol, which has been accepted by nearly every other country. Why forget that a connection could exist between pollution and a category 5 storm? The US alone accounted for 36.1% of worldwide greenhouse emissions in 1990, so that the USA is the world’s biggest polluter. Emissions in America have continued to rise and are now 11% higher than in 1990. All searchers on environmental issues tell that global warming is the result of a strengthening greenhouse effect caused primarily by man-made increases in carbon dioxide and other greenhouse gases. And this global warming provokes a change of the climate models, for example, it increases the power of storms. US people should think about it.

All those events seemed to happen without any control of US government and administration. But all that Bush administration did, was all nonsense. Bush said that we must pray God to help the victims. The United States had been reluctant during several days to accept donations and aid from foreign countries other than Canada and the United Kingdom, even if France and Russia were one of the first nations to offer aid. However, this policy was reversed, and as the reports of damage grew more grim, the United States has slowly started to accept the foreign aid… a week after the disaster. As the military and rescue services regained control over New Orleans, Bush made restrictions on the activity of the media to hide to citizens his failure in the disaster management.

So, with Katrina we saw a very big disaster but also a side of the American society and the way in which Bush administration govern its country. I can’t end this article without telling that I want to express my sincere condolences to the 1080 victims and their family. I hope that the early French city of New Orleans will be rebuilt quickly and that we will have soon an happy Mardi Gras like in the past !