Vive les J.O.

Les prochains Jeux olympiques se dérouleront à Londres. À vrai dire, je m’en moque un peu : je préférerais qu’il n’y ait pas du tout de Jeux olympiques. De plus, Londres et Paris sont globalement à la même distance de chez moi. Toutefois, cela me fait quand même plaisir que Paris ne l’emporte pas, au vu de tout le tapage médiatique qui a été fait autour de ces J.O. Tous ces athlètes français, fiers, qui nous font l’apologie de l’effort physique, des performances, du « beau sport ».

Du sport? Quel rapport avec les J.O.? J’ai beau chercher, je ne vois pas. Je pense aux J.O. d’Athènes, où les spectateurs n’avaient pas le droit d’apporter de l’eau ou toute nourriture, mais étaient obligés d’acheter les boissons de la marque Coca-Cola et Heineken ou de manger la nourriture de Mac Donalds. Interdit aussi de mettre des vêtements qui contiennent des marques autres que les sponsors. Quant aux athlètes, toujours le même problème, la tricherie du dopage. De nombreux contrôlés positifs, toujours les mêmes pays qui gagnent… Ceux qui ne sont pas contrôlés positifs ont probablement les meilleurs dopants qu’on dépistera dans dix ans. Bref, on ne nous parle que de sport, à l’arrivée il n’y a que du business. Les vrais sportifs qui préférent le sport « biologique » ne passent jamais les sélections face aux concurrents moins scrupuleux et drogués jusqu’à la moelle. Bref, les J.O. sont loin, tant mieux. La France a déjà assez de malheur comme ca, ne serait-ce qu’à cause du gouvernement UMP, pour ne pas y ajouter les J.O. Bon courage, amis Anglais !