Mahomet n’est pas beau garçon

Le journal quotidien danois Jyllands-Posten a publié en septembre dernier 12 caricatures sur le prophète Mahomet, et un magazine norvégien les a publiées de nouveau le mois dernier (vous pouvez visualiser certaines des caricatures à cette adresse). Ces derniers jours, une colère de musulmans contre ces caricature a commencé à gronder tout autour du globe. Quel est le problème ? Les musulmans suivent la doctrine de l’aniconisme concernant Mahomet. C’est à dire que les musulmans croient que le prophète ne devrait pas été représenté dans aucun type d’art, peu importe l’intention. Dans ce cadre, certains musulmans peuvent se sentir offensés par les caricatures danoises.

Des réactions violentes ont eu lieu dans beaucoup de pays. Les gens ont manifesté en Indonésie, en Irak, au Liban, en Palestine, en Turquie, au Yémen et dans beaucoup de pays arabes. L’Arabie saoudite et la Syrie ont rapellés leurs ambassadeurs du Danemark. Le 30 janvier, la Lybie a déclaré qu’elle fermerait son ambassade au Danemark le même jour. De nombreux manifestants musulmans ont appelé à un boycott des produits danois, de sorte qu’Arla, producteur industriel de produits laitiers basé au Danemark, a admis jeudi que ses ventes étaient tombées à zéro dans certains pays du Moyen-Orient. L’entreprise française de grande distribution Carrefour a déclaré avoir retiré les produits danois de ses rayons dans ses magasins du Moyen-Orient. D’autres sociétés danois visées par le boycott sont le fabricant de jouets Lego et laboratoire pharmaceutique Novo Nordisk. De nombreuses structures musulmanes européennes, comme le Conseil des muftis en Russie ou le Conseil Français du Culte Musulman ont condamné le fait que des journaux européens aient reproduit les caricatures. Dans la bande de Gaza, des supporters palestiniens du Hamas ont encerclé les bureaux de l’Union européenne pendant 30 minutes. Le Jyllands-Posten a reçu deux alertes à la bombes dans ces derniers jours. Il y a eu plusieurs menaces d’attaques terroristes contre le Danemark, la Norvège et tous les pays qui ont osé publier les caricatures.

Pendant ce temps, de nombreux journaux européens ont publié au nom de la liberté de la presse certaines ou toutes les caricatures, tels que le Dnes en République tchèque, le quotidien français France-Soir, Die Welt en Allemagne, le Corriere della Serra et La Stampa en Italie, les journaux néerlandais De Volkskrant, De Telegraaf et NRC Handelsblad, ABC et El Periodico en Espagne et Blick en Suisse. On notera que Raymond Lakah, le propriétaire Français d’origine égyptienne de France-Soir, a licencié son directeur de la publication après la publication des caricatures.

Certes, une des caricatures représentant Mahomet avec une bombe emmitouflée dans son turban renforce la confusion entre l’islam et le terroriste islamiste que détestent la majorité des musulmans. Quand bien même, la liberté de la presse et liberté d’expression est plus importante. Les musulmans sont-ils tellement intolérants qu’ils ne comprennent pas ces deux libertés ? Je sais qu’il y a un choc des cultures entre le monde occidental et l’islam, mais je ne comprends pas leurs réactions à propos de ces petites caricatures. Ils peuvent avoir leurs croyances et leurs lois dans leurs pays musulmans. En revanche, qui sont-ils pour dire aux autres ce qu’il doive penser, lire et faire ? Ne savent-ils pas que tout le monde n’est pas musulman sur cette Terre, en particulier au Danemark ? Les mollahs ne dirigent pas le monde. Il y a des endroits démocratiques où les femmes ne portent ni le hijab ni la burqa, où les gens mangent du porc et où les artistes sont libres de faire des caricatures comme bon leur semble.

En guise de conclusion, voici une petite caricature que j’ai dessinée avec Inkscape juste pour vous :
mahomet
Voir aussi l’archive des images de mahomet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code