Élections fédérales canadiennes : tout le monde gagne

C’est certain, les grands gagnants de l’Élection sont les Conservateurs de Stephen Harper. Harper sera le Premier ministre du Canada, après 13 ans de gouvernement libéral. Harper peut maintenant rêver à promouvoir les bonnes valeurs chrétiennes et dire « Que Dieu vous bénisse » quand il parle dans les provinces anglophones, révoquer les droits de la communauté homosexuelle, soutenir le bouclier antimissile américain, lutter contre la contraception, aider les États-Unis d’Amérique dans leur guerre contre l’Irak, faire sortir le Canada du protocole de Kyoto… Pour le nouveau grand sachem du Canada, le ciel est entièrement bleu, et bientôt le pays des Micmacs et leurs amis sera le 51ème état des États-Unis d’Amérique. La chose la plus excitante pour Harper est probablement le coup de téléphone qu’il a reçu de George W. Bush hier matin.

Même si le réalisateur Michael Moore est déçu, comme je le suis, le peuple canadien est aussi gagnant. La victoire d’Harper était donnée par tous les sondages ces dernières semaines. Chacun savait qu’il allait diriger le pays. Cependant, le point positif est qu’il n’a pas réussi à obtenir une majorité de sièges. Avec 124 sièges, le Parti conservateur vont devoir s’appuyer sur un des partis d’opposition pour survivre parmi les 308 sièges de la Chambre des communes et chaque partie de législation devra sans doute être négociée. De plus, aucun membre du parti conservateur n’a été élu dans les grandes villes (Toronto, Montréal, Vancouver).

Les Libéraux de Paul Martin sont présentés dans les médias comme les grands perdants. Quant on pense à l’accumulation de preuves montrant que le Parti libéral du Canada est corrompu, comme le scandale des commanditesn ils ont été chaceux de remporter 103 sièges à la Chambre. Ils sont maintenant un fort opposant aux Conservateurs, ils peuvent soigner leur image et avoir l’air d’apporter des idées modernes par opposition au parti d’Harper. Le Bloc Québécois a pris 51 sièges – un peu moins de 2004 où ils en avaient 51 -, ils ont aussi perdu des siègzs dans la zone de Québec, mais ils ont gagné de nouveaux sièges dans d’autres circonscriptions. Pour “le Bloc”, le résultat de ces élections est neutre. Pour les souverainistes du Québec, les élections des conservateurs pourrait être un bon moyen de promouvoir une société québécoise qui portent différentes valeurs. Le NPD a gagné 29 sièges, leur meilleur résultat depuis 1988, et 9 de plus que lors des dernières élections. Un autre gagnant est le Parti vert du Canada qui a obtenu 4,49% des suffrages. Il n’obtient aucun siège, mais le parti a obtenu son plus grand score depuis sa création, et va désormais recevoir environ 1,1 millions de dollars canadiens par an jusqu’à la prochaine élection.

De mon point de vue, tout le monde a donc gagné les élections. Tout le monde, sauf peut-être l’étrange Parti marijuana qui n’a obtenu que 0,06% des suffrages (respectivement 0,25 en 2004 et 0,52% en 2000).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code