Malhonnête et ridicule

Fortinet est une entreprise américaine qui offre toute une gamme de produits de sécurité, tels que des parefeus ou des antivirus. Pour ses produits, Fortinet prétend utiliser le système d’exploitation « FortiOS ». Le projet gpl-violations.org, dirigé par Harald Welte, a découvert que « FortiOS » utilise le noyau Linux et de nombreux autres logiciels libres dont les règles d’utilisation sont définies par la licence publique générale (GPL) de GNU. Le problème est que Fortinet ne dit rien à propos de ces logiciels à ses clients et ne fournit pas le code source complet correspondant avec une copie de la licence associée. C’est une violation complète de la GNU GPL. Le pire est que Fortinet en est probablement conscient, puisqu’ils ont usé des techniques de chiffrement pour masquer cette utilisation…

Par conséquent, le projet gpl-violations.org a demandé à la justice une injonction préliminaire, interdisant à Fortinet de distribuer ses produits, tant qu’ils n’étaient pas en stricte conformité avec les conditions de la GNU GPL. La cour de justice de Munich lui a donné raison le 14 avril 2005. À ce moment, on pouvait penser que Fortinet aurait fait profil bas jusque l’on oublie leur ‘incompréhension’ de la GPL… Ce n’est pas cas.

Après cette injonction, Fortinet a produit un document pour ses revendeurs et ses intégrateurs afin d’expliquer son point de vue sur le problème. Ce document, en français, est vraiment amusant. Ce n’est pas à cause des fautes d’orthographe dans le document. La personne qui a écrit cela, probablement quelqu’un du service marketing de Fortinet, ne sait absolument rien du sujet qui est traité. Avec ce texte, on pourrait établir un texte de « fortunes » ! Quelques exemples:

  • « L’organisation « projet Open Source GPL » (GNU Général Public License) a révélé de supposées enfreintes par Fortinet (UK) Ltd à la politique GPL ».
  • « Le fondateur de ce projet GPL et développeur du noyau Linux Harald Welte ».
  • « L’équipe du GPL a pris la mauvaise habitude de poursuivre systématiquement les entreprises ayant le vent en poupe et en forte croissance, comme Fortinet ». Cette phrase est amusante, parce qu’on a l’impression que le document parle d’une compagnie gazière de pétrole liquéfié.

Somme toutes, ces mots ne veulent pas dire grand chose, il y a une grande confusion entre la licence, la communauté du logiciel libre, l’organisation gpl-violations.org et le projet GNU. Ce papier accuse aussi Monsieur Welte de racket, ce qui est insultant. Tout ce que Fortinet a gagné, c’est que tout le monde sait qu’ils sont malhonnêtes et ridicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code